Pomme de reinette et prince charmant...

Description courte du blog??? Heu...c'est moi...de temps en temps...mais y'as des fois où je sais pas quoi mettre alors je dis rien...pasque c'est moi...tout simplement!!!

27 mai 2011

Anecdote 3 : "Big Bisou"

JK7170-001

 

Je suis une bisouilleuse. C'est de famille. C'est bien simple, gamine c'était :

-Bisou pour dire bonjour le matin
-Bisou avant de partir de l'école
-Bisou en revenant de l'école le midi
-Bisou avant de REpartir à l'école
-Bisou en revenant de l'école le soir
-ET ENFIN, bisou pour dire bonne nuit...

Ma vie ressemblait à une chanson de Carlos...

Mais j'ai gardé ce tic du "bisou" compulsif.

Donc un jour, je revenais du lycée, et j'ai trouvé mon papa avec un de ces collègues et un autre monsieur, parler chaudière.
Je fais donc un bisou à mon pater et tape la bise à son pote et au vieux d'à côté.

En remontant dans ma chambre je dis à ma soeur "Haaaan...ils vont rester encore longtemps, le collègue de papa et son père ????"
"Son père ???"
"Bah ouais, le môsieur avec lui..."
"Bah...c'est le chauffagiste !!!!!".

Je ne suis pas redescendue dire aurevoir...

Posté par pom2reinette à 12:20 - Crôa? - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 mars 2011

The King of the water-pipi-room

Une question.

POURQUOI ?

Mais avant, explication.

Dans mon travail, on a des chiottes mixtes.

 

Bon, c'est pas ce que je préfère, mais les mecs ont leurs pissotières, nous, les girls, nos toilettes avec nos petites poubelles (attention, si pas de poubelle ça craint du boudin !!! Trèèèès important la poubelle.).

Jusque là, tout va bien.

Perso, j'ai le syndrôme du "si je suis au pipi-room et que m'sieur untel vient vider un bol, je sors pas tout de suite".
J'dois être une timide du water-closet...

Ally_McBeal

Alors j'suis sur mon trône, tel une princesse attendant son prince.
Et qu'est-ce que je constate à chaque fois ???? Et bin, vous, messieurs, vous n'allez pas vous laver les mains après. Alors là, je peux le dire : "POURQUOI ??????".

Y a un souci de ce côté là ??? Non passque vous êtes quand même en contact direct avec Môsieur Pôpôle !

Vous avez peur que le côté savonneux fasse de vous un métrosexuel ? C'est passqu'on a les mains qui sentent le mimosa que forcément, Conaaaan le baaaaaarbaaaare va sentir aussi la fleur fraîchement coupée et perdre de sa virilité, sachez-le !

Ou alors c'est une marque de fabrique entre vous. Un peu comme les chiens qui urinent en hauteur. Celui qui pissent le plus haut est le plus fort (et à chaque fois j'ai une pensée émue pour le chihuahua). 
Bah chez vous, ça doit s'apparenter à "Celui qui a les mains les plus bactériennes, c'est le chef de la tribu."

829215_001

 

Ou alors...vous pissez sans les mains. Et dans ces cas-là, chapeau.

Et mon coup de gueule (et mon article) ne sert plus à rien....

Mais si vous pouvez répondre à ma question, ça nous arrangerait......

Posté par pom2reinette à 14:52 - Crôa? - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mars 2011

Une pensée...

104509966

Les gens que l'on aime partent toujours trop vite. C'est bien connu. Et même s'ils ont bien vécu leur vie, même si la maladie en devenait inssuportable, c'est toujours trop vite, trop tôt.
On en veut au monde entier. On maudit tout et n'importe qui. On crie à l'injustice...

Alors aujourd'hui je pense à lui, partit trop vite, trop tôt.

Peut-être que si je crie à l'injustice c'est que j'aurais aimé lui dire aurevoir une dernière fois.

Ce n'était pas seulement qu'un grand oncle.
C'était un 3e grand-père.
N'ayant jamais eu d'enfant il avait reporté son amour sur mes soeurs et moi. Sur ma maman et mon oncle.

Je garderais en mémoire son amour pour la nature, son amour des bêtes, des heures passées à travailler la terre dans son potager. D'ailleurs aujourd'hui il repose près de son jardin qu'il affectionnait tant...

Et puis cette casquette, bien vissée sur sa tête...

Il me manquera, ça c'est sur...

Posté par pom2reinette à 18:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2011

Anecdote 2 : "C'est tiré par les ch'veux !"

104329735

J'ai longtemps été une instable...capillairement parlant (mais moins que ma vieille copine Cyrielle, qui pourra vous le confirmer !).
J'ai commencé à l'âge de 14 ans.
J'avais les cheveux courts.
Très courts.
A la garçonne.
Et pour faire ma fofolle, je voulais avoir les cheveux...rouges ! Mais j'avais une maman qui n'était paaaas du tout du même avis. "Un Henné neutre pour commencer" voilà ce qu'elle m'a dit. Un vague mélange de boue et....de bouse de vache ! Miam.

Le résultat ? Un joliiiii reflet vert. Qui aurait pu passer inaperçu sur des cheveux longs. Mais là.......

Bref.

J'ai donc opté pour un Henné Acajou. Et j'ai gardé cette couleur pendant quelques...mois !

Et puis j'ai eu mes années lycée.

Rouge cuivré
Noir violacé
Blond...

Voilà où je voulais en venir. A ma période blonde.

Pour ceusse qui ne le savent pas, je suis normalement une blonde foncé (ou châtain clair, c'est comme tu veux, tu choises).

Mais j'avais envie d'un blonde idyllique. LE blond californien.

Alors, un weekend parisien chez ma cousine, j'ai eu l'excellente idée d'acheter :

UNE DECOLORATION !!! (Patataaaa Paaaam !)

Quand j'ai posé la petite boîte sur le tapis roulant de la caissière, j'aurais mieux fais de m'empaller la tête directe sur le micro d'appel. Chose que je n'ai pas fais...

Hélàs.
Bref.

L'excitation me gagnait. Youhou !!!! J'allais ressembler à Jen dans Dawson (Oui bon...ça va oh !).

Dans la boîboîte, 2 sachets décolorants. Allez...on mets les 2 ! Pour un blond platine !!! (Dee Jay !)

Une fois le temps de pause écoulé, ma cousine me rince les cheveux dans son bac de douche et là, j'entends derrière moi ça :

"Pfffff...haaaaaaaaaaaaaaan...oh oh oh...haaaaaaaaaaaaan...hihihi...."
"Quoi ? Quoi ? Quoiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ?"
"Rien rien..."
"Pourquoi tu rigoles ?"
"J'ai pas rigolé..."
"Je veux voiiiiiiiiiiiiiiiiir !!!"

Le temps que je me relève ma cousine avait filé dans son salon (oui...elle a fait vite car à l'époque son appart faisait...18m²).
Je me retournes face au miroir et là...

HORREUR ET DAMNATION.
Leeloo Dallas c'est moi !!!!
Enfin...la racine décoloré de Leeloo sur touuuuuuuuuuuuute ma longue chevelure (oui passque là, les ch'veux ils avaient bien repoussé !).

Un mélange "jaune pipi-fouin en été".

Au bout d'un moment ma cousine me dit "On s'y habitue en faites...".

Moi je fulmine. A Paris avec cette tronche. TOUT LE MONDE VA ME REGARDER. Ze honte.

"Noooooooooooooooooon", me dit ma cousine, "A Paris y a tellement des gens chelous que personne ne va te remarquer".

Okay.

Tout le monde se retournait sur moi. J'suis sure qu'une voiture a même ralentis...me prenant pour un feu passant à l'orange.

Sur-ce, direction "Tatie" et son rayon "Fichus-chapeau-casquette".

Okay.

Rupture de chapeaux...de casquette...et de fichus discrets...

J'opte donc pour un joooooli bandana Naf-Naf...ROSE !

Imaginais la scène. Moi, mes cheveux jaune-orangé (j'suis sure qu'ils changeaient de couleur selon la lumière) ET un magnifique couvre-chef rose bonbon....

LE moment de solitude....

Pour en finir. On est retourné m'acheter une couleur.
Châtain clair.
Comme quoi...

Posté par pom2reinette à 22:22 - Crôa? - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 février 2011

Anecdote 1

JD2030_001

J'ai 30 balais. 30 années derrière moi. J'me dis que des p'tites anecdotes de temps en temps, ici, ça pourrait être  cool-sympa-fun non ?

J'me souviens, quand j'étais au lycée, un jour je me suis fais virer. Si si vrai de vrai. En faites c'était passque j'avais oublié mon cahier de géo et mon prof avait décidé que TOUS les élèves qui oubliaient leurs affaires, passeraient l'heure de cours en permanence.
Où je veux en venir ? Bon. C'est un bon prof. Un très bon prof. Un excellent prof même. Un des meilleurs professeurs de français et d'histoire-géo que j'ai connu durant toute ma scolarité (sans compter Mme Orvoën, sans qui lire ne me serait pas agréable).
Il avait donc instauré cette règle mais, au lieu de donner des devoirs gonflants, nous demandait d'écrire une dissertation sur le sujet que l'on voulait. N'importe lequel.
50 minutes de colle ça passe vite quand vous n'avez pas d'idées. Et puis d'un seul coup, ça vient. Je me souviens m'être dit "Sans quoi tu ne pourrais pas vivre en ce moment ?". Et l'idée était devant moi...enfin au 1er étage au-dessus de ma tête plus précisément. Mes amis. Eux. Les fidèles, les drôles.
Alors j'avais écrit une copie double entière, donnant mon idée du mot "amitié".

Fidélité
Écoute
Rires
Pleurs
Tolérance
Respect

Il était venu me voir le lendemain. Un peu sec, il m'avait dit : "Johanna ça m'a fait mal au cœur de vous avoir mis à la porte, surtout quand c'est quelqu'un qui vous rend une aussi bonne dissertation. Vous méritez d'être dans ma pochette spéciale. Celle où je garde toutes les idées, les dessins et les écrits qui m'ont touché et marqué.".

Depuis je n'ai qu'une seule envie....la relire encore une fois, même si je sais que ma définition n'a pas changé.


Les amis ça ne vous jugent pas, ne vous critiquent pas continuellement par derrière , respectent votre façon de vivre, vous donnent des conseils sans forcément vous imposer leurs idées, n'ont qu'une seule parole et ne font pas du chantage émotionnel avec vous....

Si c'est pas le cas mes p'tits  cœurs....FUYEZ BONDIEU !!! FUYEZ !!!

P.S : Les amis qui étaient mes amis durant mes années lycée le sont encore...et ça c'est la plus belle preuve d'amitié qu'il puisse exister...

Posté par pom2reinette à 19:32 - Crôa? - Commentaires [4] - Permalien [#]

04 décembre 2010

"Mais tu fermes les yeux !". "Toujours quand je fais un câlin !!!".

"Le ciné c'est mon dada !". C'est ce que Omar Sharif aurait pu vous dire, un jour de pluie, préférant se taper une bonne séance de cinéma plutôt que de traîner son cul dans un hippodrome. D'ailleurs moi j'ai envie de dire "Laissez donc les chevaux brouter de l'herbe tranquillement dans les champs. Laissez-les ruminer en paix !".
M'enfin ça c'est juste mon côté Brigitte Bardot qui ressort en force...
Bref.
Une introduction bidon, tout ça pour vous parler d'un petit film que j'ai vu récemment. "Trop loin pour toi" en français, "Going the distance" en anglais. Ou comment vivre une relation monogame en vivant à plus de 1000 kms de la personne que l'on aime.

going_the_distance_movie

L'histoire peut paraître simplette, du "déjà vu" pour certains...une suite logique peut-être à "Nuits blanches à Seattle" ?!
Souvenez-vous, Meg retrouve Tom sur le toit de l'Empire State Building...et après ? Il se passe quoi ? Elle va habiter chez lui à Seattle ? Ou il va décider d'abandonner son poste d'architecte à Seattle pour vivre à New-York (Je t'épate hein... ;) ) ?

Bref, autant d'interrogations, qui semblent résolues dans "Going the distance".

En gros, Drew (Barrymore) rencontre Justin (Long), fraîchement séparé. Il vit à New-York, travaille pour un gros label de musique et ne s'implique pas assez dans ses histoires amoureuses. Elle est en stage pour un journal new-yorkais mais vit à San Francisco et doit y retourner pour terminer ses études pendant un an.
Ils vont donc vivre leur relation à fond pendant 6 semaines avant son départ...et décident de continuer malgré la distance. Jusqu'au jour où elle va trouver un travail chez elle...et là tout va se compliquer...

Et tous les clichés y sont. Les sms à tout heure pour combler le manque de l'autre. Les questions telles que "Et il/elle fait quoi en ce moment ? Et si il/elle rencontrait quelqu'un d'autre ?".Questions que les potes et famille essayent de répondre tant bien que mal. De ceux qui foutent le doute. Parce qu'ils sont là pour faire voir le mauvais côté des choses. Les moments "webcam", les heures qui n'en finissent pas au téléphone...On a même le droit à une tentative de "Sexphone" hilarante qui tombe à l'eau.

Le tout accompagné d'une sœur maniaque à souhait (joué par l'excellente Christina Applegate); pour elle, d'un coloc qui aime chier la porte ouverte et d'un collègue qui se laisse pousser la moustache pour pouvoir se taper de "vraies femmes"; pour lui.

ET une BO terrible, pleine de pêche et de basiques tel que l'indémodable "Just like heaven" de The Cure.

Enfin la très très bonne prestation de Drew Barrymore (magnifique et vulgairement naturelle) et de Justin Long (craquant...tout simplement). A savoir que ces 2 là étaient amoureux lors du tournage et ça se ressent...

Alors oui, louez-le...dès que possible. Parce que c'est une très bonne comédie romantique. Pas trop fleur bleue. Juste ce qu'il faut pour essuyer une larmichette (pour ma part...un peu plus que ça...)

Posté par pom2reinette à 11:24 - Cinoche or not cinoche - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 novembre 2010

I NEED YOUR HELP !!!!!!! Que faire ? Que choisir ????

Mes amis, bien le bonsouaaaaaaaar !

J'ai besoin de votre aide.
Noooooooooon je ne vous demanderais pas de m'aider financièrement pour l'achat de ce magniiiiiiiiiiifique sac à main Desigual vu aux Galeries Lafayette, rue des minimes, au Mans, dernier étage, le vert (je dis ça, j'dis rien...).

J'aurais juste besoin de votre aide pour choisir mon déguisement du nouvel an !
Cette année, mon adorable frangine Fanny a décidé, après m'avoir vu en Mia Wallace lors d'une précédente soirée, d'imposer le thème "Cinéma" pour la St Sylvestre.

148779_1631236174132_1033469115_1821000_4315679_n
(Oui ça c'est moi...enfin, Mia !)

Alors ça va être simple, je vais vous mettre les différentes figures cinématographiques qui me tentent bien et vous choisirez.
Celle qui aura le plus de votes sera sélectionné pour ma soirée ! Mais sachez que toute autre proposition est bonne à prendre...

C'est parti mon Kiki :

1)
Audrey_Hepburn
Audrey Hepburn dans "Diamant sur canapé". La classe incarnée...

2)
KillBill_ElleDriver
Daryl Hannah dans "Kill Bill" (pour péter la gueule à la mariée !)

3)
Mary_Poppins
Julie Andrews dans "Marie Poppins" (et ramoner les cheminées avec mon poto le ramoneur, tout en sifflotant "Juste un mooooorceau de suuucre" !)

4)
311582_QB1C1EB7JFRKHYC8IZ6DLOFYTVA4IR_1443_329825997_mm297_h165405_l_H214322_L
Marylin Monroe dans "Sept ans de réflexion" (alors oui...je risque de me balader TOUTE la soirée avec un sèche cheveux pour faire voler ma robe...mais ça reste mythique ! Et si je rentrais dans la légende ?!?).

5)
wednesday2
Christina Ricci dans "La famille Addams" (et décapiter Marie-Antoinette quand bon me semble)

6)
article_0_003B2C4300000258_116_468x502
René Zellweger dans "Bridget Jones" (no coment...la photo parle d'elle-même).

J'attends vos avis mes p'tits loups ! ;)

Posté par pom2reinette à 20:16 - Crôa? - Commentaires [2] - Permalien [#]

08 juin 2010

De retour... :)

79408671

Je l'avais dit que je reviendrais.
Je le savais.
Ce blog c'est un peu mon bébé. Et je ne suis pas une mère indigne.
2 mois sans rien écrire. C'est long quand même !!!
Nan ?
Allez...dîtes-le que j'vous ai manqué...allez...rien qu'un tout p'tit peu...siouplait !!!!

Mon envie d'écrire à nouveau m'a repris samedi, après avoir eu une réponse négative à un entretien. C'est dommage, j'espérais réellement ce travail, mais il faut croire que ce n'était pas le bon.
Je fonctionne comme ça désormais.
De toute façon j'ai toujours fonctionné comme ça...même avec les hommes.
Ça sert à rien de précipiter les choses si on ne le sent pas. Non ?
Par contre, quand on est sure de soi...là, faut pas hésiter. Quitte à tomber. On se relèvera. Seule, certes, mais il y aura toujours des gens autour, près à vous tendre la main...

Donc, samedi, réponse d'un entretien passé la veille. Ok, j'ai un profil hyper intéressant, ok, j'suis une personne motivée. Ok, je dois continuer comme ça. Je tiens l'bon bout. M'enfin faut pas non plus trop me le dire souvent, car je risque de finir par être trèèèèèèèèèès désagréable (oui oui il y a beaucoup de "è" c'est passque j'suis un peu énervée tu vois !).

Et là je me suis souvenue d'un entretien passé il y a de ça quelques années.

Je vais donc intituler ce poste :

LE JOUR OU J'AI FAILLI RENTRER DANS UNE SECTE

Lis bien ce qui va suivre. Car si un jour toi (oui désormais je tutoie...j'suis comme ça...y'as eu comme un changement chez moi ces derniers temps (et pas que capillairement parlant) et je vois la vie en "tu") aussi tu tombes sur ça, sauve-toi, et ne te retourne pas !

1)Pose-toi des questions quand tu postules pour une offre de masseur-kinésithérapeute chez Pôle Emploi.
2)Surtout quand c'est indiqué "Débutant accepté".
3)Le jour de l'entretien, demande-toi pourquoi il se passe dans un local Pôle Emploi et non dans l'entreprise.
4)Demande-toi aussi pourquoi le recruteur porte un pantalon blanc...et une chemise blanche.
5)Regarde autour de toi. Tu es une femme. Il n'y a que des femmes. Vous n'êtes que 4 d'ailleurs. Trouve ça louche qu'une telle offre intéressante n'attire pas plus de monde...
6)Vérifie ton CV. Tu n'as pas d'expérience dans le médical ? Putain. Cours ! Vite. Très vite !
7)Lors de la présentation de l'entreprise, pose-toi des questions sur la crédibilité des propos du recruteur. Il peut faire passer une femme de la taille 52 à la taille 40 grâce au palpé-roullé. Et ce en 3 mois. Humhum...fuis j'te dis !
8)Il te soutient qu'il peut, en 3 mois, t'inculquer tous les savoirs-faire des chinois en médecines douces.
9)Il te soutient aussi, qu'il peut, en quelques semaines te faire perdre tous tes kilos superflus (et Dieu sait que j'en avais besoin !).
10)Il te bassineras aussi que ton CV est intéressant car tu t'y connais en informatique. Et qu'ils auraient besoin d'une personne comme toi.
11)Relis bien l'intitulé de l'offre.
12)Il te valorisera dès que tu ouvriras la bouche. "Spontanée, j'aime ça". "Très beau sourire, c'est agréable".
13)Si tu te sens comme une potentielle mère pondeuse quand il te regarde, vraiment, je te l'ai dit, casse-toi !
14)Après ton entretien perso, si avec une de tes nouvelles recrues copines, vous osez employer le terme de "secte", c'est que ton sentiment est bon.
15)Si une autre te regarde bizarrement et reste discuter plus longtemps avec le recruteur comme s'ils se connaissaient depuis longtemps, t'es sauvée ! C'est que t'as deviné !
16)Par contre, n'attends pas de réponse immédiate. Et même si tu relances le recruteur, il trouvera toujours une excuse bidon. Toujours.

Et dis-toi que, non tu n'es pas passé à côté de l'offre de ta vie. Mais que tu es passée à côté de la pire chose qu'il aurait pu t'arriver.


Posté par pom2reinette à 14:31 - Crôa? - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 avril 2010

Un blog...

125_3442

Au tout départ, quand j'ai crée mon 1er blog, je voulais partager mes moments avec les gens que j'aime et qui habitent loin...ou pas...

Ensuite, avec mon 2e, j'ai compris que j'avais un potentiel dans l'écriture et je tournais toutes mes anecdotes en dérision, donnant risible, par exemple, un simple rendez-vous gynécologique.

Celui-là, je l'ai fait suite à un éventuel changement dans ma vie...changement qui ne s'est jamais fait mais, voilà, le blog était lancé...et après il a bien fallut l'agrémenter.

St Valentin, anniversaires, soirée entre amis, psychopathes, envies musicales, moments ciné...bref, un journal pas si intime que ça.

Mais intime quand même. Ma vie n'est jamais entièrement dévoilée.
Je garde mon jardin secret...et en ce moment, printemps oblige, il fleurit...même si la fleuraison se fait timide...

Le plus agaçant quand on tient un blog c'est de l'agrémenter. Trouver des sujets. En évitant de se plaindre de sa vie...pas si pourrie que ça.

Quand j'écris, j'ai envie que les lecteurs sourient. Pas forcément à hurler de rire. Juste un sourire me suffit.

Alors voilà...je viens de prendre une décision qui va peut-être surprendre...car elle ne m'était pas venue avant que je commence cet article.
Peut-être serait-ce tout simplement un CDD...ou bien un CDI...mais ce blog va s'arrêter à partir de ce soir.

Plus envie d'écrire, plus besoin peut-être...

Une lassitude certainement...

Merci à mes amis qui souvent sont venus me lire...
Et merci à tous ceux que je ne connais pas...
Depuis la création de "Pomme de reinette", 17684 visiteurs ont exploré ce petit monde qui est le mien...

Posté par pom2reinette à 19:11 - Crôa? - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2010

Et la politesse...BORDEL DE MERDE !

86157511

Je suis très à cheval (à dada !) sur la politesse. Pour moi toute bonne éducation commence par là. Un "merci", "s'il vous plaît", "bonjour" et "au revoir" accompagné d'un sourire n'a jamais tué personne à ce que je sache !

Ce qui me plaît le plus avec les mômes c'est ce petit jeu du "Qu'est-ce qu'on diiiiiiit ?????".
Vous savez.
Vous êtes là.
Face to face.
Les yeux dans les yeux.
Vous tenez chacun ce bout de pain.
Il vous fixe.
Le fixe.
Vous refixe.
Il pige que dalle quoi.
Alors vous sortez la phrase.
Ze phrase.
Et son visage s'illumine. Le votre aussi au passage.

Bon...quand ils sont petits, ils secouent la main. C'est mignon...mais faut pas que ça dure éternellement cette connerie. Après ils balbutient des "siiisiiii". Ça aussi c'est mignon...

Mais voilà. L'enfant a compris...et il faut travailler ça. TOUS LES JOURS. Ou sinon c'est peine perdue.

Où je veux en venir ?

Voilà, comme je le disais, je suis très à cheval (à da...non l'ai déjà faite celle-là) sur ces principes...SURTOUT EN VOITURE !

Comment vous dire...en bagnole je peux vite me transformer en la femme cachée du Dr Jekyll. Surtout quand on me fait une crasse et que l'on me manque de respect. Et si, par malheur, j'ai dans ma voiture mon neveu ou mon filleul...je deviens une lionne !

Un jour un homme m'a coupé la route dans un rond-point. Il aurait pu en rester là...mais il a pillé, m'a regardé et m'a lancé un sourire du style "Dans ta gueule pouffiasse !".
Si je vous dis qu'il était EN PLUS en camion...
David contre Goliath.
Et Goliath, j'lui tatane la gueule !
Même pas peur. Quand il a redémarré j'ai senti des picotements dans le dos (la transformation en Miss Hyde).

Alors je l'ai suivi. Jusqu'à son lieu de travail. Ouep...

Lui ai fait comprendre que c'était un danger et qu'il aurait bientôt de mes nouvelles. Le lendemain je rédigeais une lettre à sa direction. Faut pas se foutre de ma gueule...surtout au volant.

La semaine dernière, j'ai eu le droit à un spécimen exceptionnel.

LA connasse de chez connasse.

Explications.
Moi et ma tite Ka, on avait rendez-vous dans le centre ville.
Je passe régulièrement par une rue qui longe le jardin des plantes.
Toutes les 2 semaines, les voitures changent de côté.
Cette fois-ci elles ne sont pas de mon côté donc, comme il se doit, je suis prioritaire.

De loin je vois arriver une clio blanche. Elle arrive vite. Trop vite. Elle a de quoi se ranger. Mais comme elle ne le fait pas, je prend les devants et préfère m'arrêter pour la laisser passer (je tiens toujours à préciser que je suis PRIORITAIRE !!!).

Maintenant face à moi, je vois que cette connasse ne va même pas me dire merci. Alors j'entame un "Tu pourrais dire merci connasse...".

Si je vous dis que, arrivée à ma hauteur, elle me fait une grimace...HORRIBLE ! Vous me croyez ?

Elle était moche mais moche !

Maintenant j'en ris, mais sur le coup je bouillonnais.

Pouvais pas faire demi-tour dans la rue. Et ça, ça m'a aussi saoulé !

Ça m'a fait pensé à ce sketch d'Omar et Fred où Fred joue le rôle d'Igor. Il a tatanné la gueule "à sa soeur" passqu'elle lui avait fait une grimace...griiiimaçante !!! Bah là c'était ça. J'étais Igor.

Comme quoi...y'as pas qu'aux enfants qu'on doit encore tenir le bout de pain...

Posté par pom2reinette à 09:33 - Crôa? - Commentaires [0] - Permalien [#]